Nous sommes...



Chiara Nannicini est née à Milan. Après des études de Lettres, elle a obtenu son doctorat en littérature générale et comparée à l’Université de la Sorbonne Nouvelle. Lectrice d’italien à l’université, elle a enseigné ensuite la langue, la littérature et la civilisation dans les universités de Paris 3, Paris 12, Caen, Lille 3 et Namur. A présent, elle est professeur de littérature italienne et de littérature dans les médias à l'université Saint-Louis, Bruxelles. Elle a fondé Italia per passione en 2008. Aujourd’hui elle dirige l’école, où elle assure les cours de culture, de littérature, de langue et conversation au niveau avancé.




Francesco Radicci est né à Gioia del Colle (Bari), dans la région des Pouilles, en 1975. Il est diplômé en Langues et Littératures Etrangères à l’Université de Bari, où il a également soutenu des examens en didactique de l’italien langue étrangère, avant de terminer ses études avec une spécialisation en Littérature italienne. Après l’université, il a donné des cours d’italien pour étrangers non-UE et a commencé sa carrière dans le journalisme. Inscrit au Registre des Journalistes Italiens, il a travaillé pendant longtemps comme rédacteur auprès des plusieurs journaux et comme conseiller de rédaction pour l’agence d’édition milanaise Lo Scrittoio. Passionné de musique, il a encore travaillé comme attaché de presse pour la maison de disques Fonoarte. Depuis 2012, il vit à Bruxelles : c’est à cette époque que commence sa collaboration avec Italia per Passione, où il assure plusieurs cours de langue (collectifs et individuels), quelques cours de culture et de chanson italienne, ainsi que les cours d’écriture et de journalisme.




Vittoria Papa Malatesta, historienne de l’art, a enseigné à l'Université de Naples "L'Orientale" et à Salerno, et travaille actuellement à l'Institut de Culture Italienne à Bruxelles. Elle a étudié à l'Université de Naples "Federico II", où elle a obtenu son doctorat en 2004. Ses intérêts concernent l'histoire des formes artistiques en Italie et en Europe au Moyen Âge et les relations culturelles entre la France et l’Italie modernes, pays où elle a passé de longues périodes de recherche. Sa monographie, publiée en 2007 par l'Ecole Française de Rome, est consacrée à Emile Bertaux qui, au début du XXe siècle, conçut la première histoire du Mezzogiorno italien. A Italia per passione, elle assure quelques cours de culture et est responsable du cycle Università per piccoli.




Ilaria Perrucci est née à Turin, d’une mère piémontaise et un père des Pouilles. A Bruxelles depuis huit ans, elle y a toujours enseigné la langue et la culture italienne, d’abord à l’école européenne, puis dans nombreuses écoles belges, en tant qu’enseignante du département pédagogique de l’Ambassade d’Italie. Elle est vraiment à l’aise lorsqu’elle enseigne l’italien à des étudiants de tout âge, aussi bien pour les enfants de l’école maternelle que pour les groupes senior ! Sa passion est supportée par un Master en Didactique de l’italien comme langue étrangère, obtenue à l’Université de Pise. C’était son deuxième diplôme de ‘Laurea’, après un premier en Droits Humains de l’enfance, obtenu à l’Université de Turin. Elle adore le cinéma, la lecture, les voyages et le chocolat (belge et turinois). Elle est heureuse en Belgique… si seulement elle pouvait y trouver le même climat que dans les Pouilles ! A Italia elle s’occupe des cours de langue de tout niveau, de quelques cours individuels intensifs, des cours pour les enfants Scarabeo et Stracciatella.




Raimondo Cadoni est né à Bosa, en Sardaigne, en 1986. Sa passion pour les langues l’a poussé à faire des études universitaires en Langues et littératures à l’université de Pise, où il s’est spécialisé dans l’enseignement de l’italien comme langue étrangère et a rédigé un travail de fin d’études en littérature italienne. Il est ensuite resté à Pise pour y travailler quelques années, dans une école privée. Entre-temps, grâce à son expérience comme arbitre fédéral de football, il est devenu formateur de jeunes arbitres dans le plus grand centre sportif de la ville, où il était également attaché de presse. Il a travaillé également comme enseignant d’italien pour les réfugiés et c’est cette expérience qui l’a convaincu à poursuivre des études dans ce sens, couronnées par un Master en Didactique de l’italien. Professeur d’italien attitré, Raimondo aime partager d’autres passions : il a ainsi enseigné l’équitation, pratiquée de longues années en Sardaigne, et a joué le bas dans un groupe musical. Il parle français et espagnol. Arrivé à Bruxelles en 2016 pour une formation à l’ULB, il y a élu domicile fixe.




Roberta Mangano vient de Luino, une petite ville sur le Lac Maggiore. Passionnée pour les cultures des peuples, elle a terminé son Bachelier et Master en « Langues et Littératures Etrangères » à l’Université de Milan, après quoi elle a entrepris des recherches sur la littérature anglaise au « James Joyce Center » dans l’Université UCD de Dublin. Après un Master en « Didactique de l’Italien Langue Etrangère», elle a été assistante de culture italienne en Australie.En même temps elle a fait des études au Conservatoire « G. Puccini » de Gallarate où elle a obtenu son Diplôme en guitare classique. Elle a aussi reçu des certificats d’études en didactique et en musicologie. En Italie elle était professeur de musique et elle a collaboré comme musicologue chez la salle de concerts « LaVerdi » de Milan. A Bruxelles Roberta est inscrite au Master au « Koninklijk Conservatorium » et elle enseigne à « Italia per passione » où elle s’occupe des cours d’italien en musique pour les enfants et des cours d’histoire de la musique pour les adultes.




Lory Buttitta, sicilienne, est née à Palerme. Après ses humanités, elle a obtenu un Master en Relations politiques internationales auprès de la Faculté des Sciences Politiques de l’université de Palerme. Elles s’est ensuite installée en Autriche, avec une habilitation à l’enseignement de l’Italien comme langue étrangère pour la Société Dante Alighieri de Vienne. Fondatrice du premier Summer Camp pour enfants de l’Institut viennois de culture italienne, elle a assuré les cours d’italien pour adultes et pour enfants non seulement à la Dante Alighieri et à l’Institut, mais également à la Volkshochschule autrichienne. De plus, elle a organisé des conférences et des séminaires à thème au sujet de la Sicile. Elle parle l’italien, le français, l’anglais, l’allemand et l’espagnol. Elle consacre une grande partie de son temps libre au théâtre (elle joue dans une compagnie d’amateurs), à la cuisine et au sport. A Italia per passione, elle enseigne aux enfants, aux adultes, et est responsable des soirées thématiques ouvertes au grand public.